RETOUR 
 JACQUES COEUR DE BOURGES
 
Site des Amis de Jacques Coeur
 
LES ENFANTS DE JACQUES COEUR
avec une "fille de Jacques Coeur", Geoffrette Coeur qui s'était mariée avec un membre de la famille de Jean de Cambray. Un apport nouveau sur l'argentier.
 
mise à jour : novembre 2010

 SOMMAIRE :

Actualités 2008
Actualité 2009
Agnès Sorel
Agnès Sorel, assassinée ?
Albums photos Picassa
Alchimie et Jacques Coeur
Amis de Jacques Coeur
Association Amis de J Coeur
 
Bourges sous Jacques Coeur
Bibliographie
 
Charles VII (Tout sur)
Château (Le) de Boisy
Chios (L'île de)
Chronologie du XV ième siècle
Conférence sur Jacques Coeur
Courrier reçu
Climat (le) en France sous J C.
 
Dauvet (procureur)
 
Enfants de Jacques Coeur
Enigme dévoilée
Essentiel (l') sur Jacques Coeur
 
Gimart, facteur de JC
 
Héritage du patrimoine de JC
Jeanne d'Arc et Jacques Coeur
Jean de Village
 
Lyon et Jacques Coeur
 
Macée de Léodepart
Montpellier
Mort (la) de Jacques Coeur
 
Navires et la mer sous J Coeur
 
Palais Jacques Coeur
Pathographie
Personnage de Jacques Coeur
Plan du site
Portraits de Jacques Coeur
Programme 2008
Programme 2009
 
Questions sur Jacques Coeur
 
Route Jacques Coeur
 
Sources d'information
 
Vie de Jacques Coeur
Village (Jean de )
Voyage (le dernier) de J C
 
ET ENCORE :
 
les restes humains ?
Du nouveau sur Jacques Coeur
Agnès Sorel avec LE MONDE / LIBERATION

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jacques et Macé n'auront pas 5 enfants comme chacun le pensait, mais 6, avec Geoffrette Coeur:

Les 5 enfants de Jacques Coeur connus jusqu'en 2010 :

 

Jean = né en (ou vers) 1421, il deviendra archevêque de Bourges, Ce sera, malgré son jeune âge, un très bon archevêque. Il meurt en 1483.

Henri = il est né vers 1429, il deviendra lui aussi un homme d'église. Il sera chanoine puis Doyen du chapitre de l'Eglise de Limoges, chanoine de la Sainte Chapelle de Bourges. Après la mort de l'Argentier, il obtiendra du Pape l'autorisation de ramener le corps de son père en France.

Geoffroy ou Geoffrey = sera un échanson du roi. Il fera carrière dans les offices du roi, un fonctionnaire en quelque sorte. Il épousera en 1463 Isabelle Bureau, qui était la fille du grand maître de l'artillerie; Jean Bureau, seigneur de Monglas. Il meurt en 1488.

Les ancêtres du grand argentier viennent du côté garçon de cette branchede Geoffroy : 10 000 descendants ont été présentés le 18 novembre 2000. On trouve des descendants de Jacques Cœur dans les familles de Vogüé, de Peyronnet, de la Rochefoucauld, de Rohan-Chabot, mais aussi de la Panousse, de Robien, de Broglie, Guéné, de Dieuleveut, … etc.

Ravand (ou t) = on ne sait pas grand chose de ce fils, qui a travaillé semble-t-il avec son père, ce sera le seul. (le prénom, peu courant venait de Ravant le Danois, qui a pu être son parrain). On le retrouve en Italie lorsque Jacques Cœur fit commerce avec "la Bogetta della seta" à Florence. C'est Ravant qui "prit possession de draps pour une expédition en Catalogne (JH).

On le retrouve sur le navire "Notre Dame Saint Jacques" en 1445.

Par contre, Ravant lors des difficultés familiales va se désolidariser du reste de la famille. Il viendra crier misère auprès du procureur Dauvet affirmant que ses frères l'avaient chassé. "Ravant Cœur qui me dist qu'il n'avoit de quoy vivre ni de quoy avoir des vestements et aultres habillements de sa personne". Dauvet lui octroya 500 livre, et nul n'en entendit parler. Ravant, c'est un mystère.

Perrette = la seule fille de la famille, elle fera un beau mariage avec Jacquelin Trousseau en 1447 . Ce Jacquelin Trousseau fils d'Artault, or cet Artault, viconte de Bourges était le propriétaire du château de Bois-Sir-Aimé, lieu de résidence de Charles VII et d'Agnès Sorel. Ce château qui était en très mauvais état fut réparé par l'Argentier sur son argent propre.

Pour Robert Guyot, elle termina sa vie comme Clarisse à Bourges.

 

Jacques Coeur a-t-il eu d'autres enfants ? Nous ne le savions pas jusqu'en 2009. Il était courant à l'époque d'avoir plus d'enfants, car beaucoup dans ces temps d'épidémies mourraient jeunes. Ce fut sans doute le cas, mais aucun document n'en fait état.

Sauf que M Alain Galan nous a fait parvenir en avril 2008 des documents importants qui montrent qu'une fille de Jacques Coeur, Geoffrette avait été mariée à un membre de la famille de Jean de Cambray. >>>CLIQUER

Et puis

Geoffrette = qui va épouser Jean de Cambrai (pannetier du roi ?) lequel était le fils d'un personnage célèbre Jean de Cambrai, sculpteur et à qui l'on doit le gisant du duc Jean de Berry et qui épousa Marguerite de Chambellan et ils eurent des denfants dont Jean de Cambrai et son frère Etienne de Cambrai qui fut évêque d'Agde mort en 1462. (comme Nicolas Coeur, il fut très actif à la cour de Rome).

 

 


Son frère Nicolas, sera nommé chanoine de la Sainte Chapelle puis Evêque de Luçon.

En 1435, à la mort du père, c'est ce fils qui hérite du premier bâtiment et le second revient à Jacques.

On retrouve cette affirmation chez Jacques Heers, qui reprend Pierre Clément, "Jacques Cœur épousa Macée de Léodepart en 1418, son frère Nicolas entrait dans les ordres et sa sœur se mariait à Jean Bochetel, d'une famille originaire de Reims, secrétaire du roi".

Si on reste sur le plan familial, Jean Yves Ribault signale qu'en 1409, Pierre Cœur vint s'établir vers la rue d'Auron avec sa femme, son beau-fils, Jean Bacquelier, ses fils Jacques et Nicolas, et sans doute d'autres enfants…. C'est sibyllin, mais cela montre que l'on n'en sait rien.

D'où le dernier mystère familial, celui de la nièce Perrette ou Pierrette. Dans la famille, on connaissait la fille, maintenant je vous présente la nièce. Certains auteurs en parle comme d'une Perrette Cœur, donc si c'est une nièce, elle est la fille d'un frère de Jacques Cœur et ce n'est pas Nicolas le chanoine ! Les mots à cette époque n'avaient pas la même portée qu'aujourd'hui. Le mot "nièce" peut être plus simplement "de la famille".

Alors ? On est en plein brouillard.

C'est important de le savoir, car cette Perrette va se marier avec Jean de Village, le facteur de Jacques Cœur, son principal associé avec Guillaume de Varye. Une lettre de Jacques Cœur à Jean de Village commence par ces mots "mon neveu, mon cher fils….." c'était pour venir le délivrer à Beaucaire. La terminologie neveu ou nièce est-il conforme à aujourd'hui (ou à la bretonne ?) ou est-ce une approximation ? Alors ce serait une cousine. Pourquoi pas ? Avouez que deux Perrette, ce n'est pas simple..... Pour les spécialistes, le mot nièce n'a pas la connotation actuelle, ce serait davantage "une parente".

Rien n'est simple à ce jour sur la famille de Jacques Coeur.

Ce qui semble certain, c'est une fille de Jacques Coeur appelée Perrette, elle fut mariée avec Jacquelin Trouseau, ce dont on est à peut près certain. On retrouve cela à travers Bois-Sire-Amé, le lieu proche de Bourges où Agnès Sorel et Charles VII passaient l'été. Et cette seigneurerie appartenait à la famille Trousseau.
Cette Perrette devint veuve avant 1471, et se retira comme Clarisse à Bourges.

Pour l'autre Perrette, c'est plus compliqué. On parle d'une Perrette, nièce de l'Argentier et mariée à Jean de Village.
Qu'est-ce que cela signifie ?

Soit la notion de nièce est très vague et cette Perrette était une lointaine cousine de Jacques Coeur.

Soit c'est effectivement sa nièce comme on le définit aujourd'hui. C'est donc la fille d'un frère ou d'une soeur de Jacques Coeur. Or, le frère de Jacques Coeur s'appelait Nicolas, et il fut éclésiastique, évêque de Luçon, ce n'est donc pas lui.

Par contre, on parle souvent d'une soeur de Jacques Coeur, dont on ignore le prénom, c'est parfois indiqué "N". Elle fut mariée avec un Jean Bochetel, de Reims qui fut selon Michel Mollat et Jean Yves Ribault un notaire et ecrétaire du Dauphin Louis, futur Louis XI.

Henri de Man affirme à son tour page 29 qu'il avait une sœur qui épousa Jean Bochetel, secrétaire du roi Charles VII ?

Donc Perrette, dans l'état actuel de nos connaissance ne pourrait être que la fille de Jean Bochetel et de la fille "N....." de Jacques Coeur.

Sources : Bibl Nat PO 799, cabinet d'Hozier, 99, n° 2640 ; Dossiers bleus 201.


    HISTOIRE : Nous avons reçu de M Alain Galan, des documents importantts sur une fille de Jacques Coeur que nous ne connaissions pas.
     
    Bonjour,
    Comme convenu au téléphone, je joins trois documents qui concernent l'existence de
    Geoffrette Coeur fille de Jacques Coeur. Le premier est un document manuscrit du Père Hubert (conservé à la Bibliothéque d'Orléans), le deuxième est extrait de "La France Pontificale" et le troisième à mes yeux le plus important, est tiré du "Bulletin Historique et Scientifique de l'Auvergne). Dans ce bulletin il est question de la descendance des Cambrai venus de Bourges et en particulier les enfants de Jean de Cambrai d'abord marié à Elisabeth Estevard puis à Geoffrette Coeur.
    Mon ancêtre (Je suis originaire du Berry ou je vais chaque année en vacances, mais je demeure et travaille à Toulouse) est un de ces fils (avec Elisabeth Estevard) nommé aussi Jean de Cambrai marié à Anne de Corbie. (Je suis aussi cousin avec Macée de Léodepard par les Ronsart ou Roussart. Ce Jean de Cambrai marié avec Geoffrette Coeur était fils d'un autre Jean de Cambrai, grand sculpteur du Duc Jean de Berry, il est l'auteur de son tombeau et de certains pleurants.
    J'espère que ces précisions vous seront utiles et encourageront de nouvelles recherches sur la descendance de Jacques Coeur.
    Bien cordialement.
    Alain Galan
    Voic une partie du courrier complémentaire :
     
    " et à la rubrique De Cambray j'ai pu également voir que cet auteur donnait bien comme épouse Geoffrette Coeur fille de Jacques Coeur, là il fait même cette Geoffrette Coeur mère de Jean de Cambray (mon ancêtre) ce Jean marié à Marie de Corbie (ou Anne, elle porte les deux prénoms). Je vous joins cette page, pas de très bonne qualité, mais on peut lire quand même.
    Comme vous le dites il va falloir chercher encore, et peut-être trouver !"
    Bien cordialement.
    Alain Galan
    Jean Yves Ribault qui est un des derniers médiévistes spécialiste de Jacques Coeur a eu connaissance de ces éléments, et le 25 avril 2008, il a bien voulu envoyer ce courrier :
    "... Les références produites sont de qualité et donc à prendre sérieusement en compte.
    Les Mémoires de Michel de Castelman (1731) établies par Jean Le Laboureur se trouvent dans le fond ancien de la bibliothèqie municipale de Bourges des 4 piliers et faciles à consulter.
    La Gallia Christiana également.
     
    les liens étroits de Jacques Coeur et de ses enfants avec la famille de Cambray sont connus.
    La difficulté vient du silence total des sources manuscrites, qui citent assez souvent les autres enfants de Jacques coeur, mais jamais Geoffrette. Pourquoi ?"
     

    Quant à Robert Guyot, il a repris le dossier, et il n'y a aucun doute au vu des documents que l'on a bien retrouvé une fille de Jacques Coeur non connue des historiens, depuis 600 ans. Le seul mystère (et encore) c'est pourquoi cela était inconnu, car la famille de Jean de Cambrai était importante et une mariage Coeur - Cambrai aurait dû faire la "une" des gazettes du XIV ème siècle.

    A SUIVRE

 RETOUR AU HAUT DE LA PAGE