RETOUR 
 JACQUES COEUR DE BOURGES
 
Site des Amis de Jacques Coeur
 
CHARLES VII le débauché ?
 

 SOMMAIRE :

programme 2019
 
Activités 2018
Activités 2017
Activités 2016
Activités 2015
Activités 2014
Activités 2013
Actualité 2012
Actualité 2011
Actualité 2010
Actualité 2009
Actualités 2008
 
Agnès Sorel
Agnès Sorel, assassinée ?
Albums photos Picassa
Alchimie et Jacques Coeur
Amis de Jacques Coeur
Association Amis de J Coeur
 
Bourges sous Jacques Coeur
Bibliographie
 
Charles VII (Tout sur)
Charles VII le débauché
Château (Le) de Boisy
Chios (L'île de)
Chronologie du XV ième siècle
Conférence sur Jacques Coeur
Courrier reçu
Climat (le) en France sous J C.
 
Dauvet (procureur)
 
Enfants de Jacques Coeur
Enigme dévoilée
Essentiel (l') sur Jacques Coeur
 
Gimart, facteur de JC
 
Héritage du patrimoine de JC
Jeanne d'Arc et Jacques Coeur
Jean de Village
 
Lyon et Jacques Coeur
 
Macée de Léodepart
Montpellier
Mort (la) de Jacques Coeur
 
Navires et la mer sous J Coeur
 
Palais Jacques Coeur
Pathographie
Personnage de Jacques Coeur
Plan du site
Portraits de Jacques Coeur
Programme 2008
Programme 2009
 
Questions sur Jacques Coeur
 
Route Jacques Coeur
 
Sources d'information
 
Vie de Jacques Coeur
Village (Jean de )
Voyage (le dernier) de J C
 
ET ENCORE :
 
les restes humains ?
Du nouveau sur Jacques Coeur
Agnès Sorel avec LE MONDE / LIBERATION

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Voici un article sur Charles VII, sur une partie très controversée de la vie du dauphin et du roi qu'il devient avec pour sous-titre "le débauché".

Chacun peut apporter sa contribution

 

Jean Fouquet, Portrait de Charles VII, Huile sur panneau, 86 × 71 cm, musée du Louvre. (?)

 

 

Charles VII manque " de panache et de pittoresque " : Et pourtant, il va régner de 1422 à 1461, soit une quarantaine d'années, près de 8 quinquennats. Et puis, tout n'est pas négatif, il excelle à cheval, très bon à la paume et au tir à l'arbalète…

Isabeau de Bavière :
Mère de Charles VII, et donc épouse de Charles VI.
Certains l'appelaient " l'ogresse " en raison de son appétit, de sa corpulence et de ses besoins sexuels.
Elle a poursuivit son " devoir conjugal " avec un mari fou et violent.

Le 22 février 1403, elle accouche d'un fils, 11 ième enfant qui se prénomme Charles.
Il a 2 aînés, Louis et Jean

Le petit Charles
Il est fiancé par la volonté de sa mère Isabeau de Bavière et par Yolande d'Aragon, femme de Louis II d'Anjou, elle est la mère du futur roi René et de Marie d'Anjou ;
Il a 10 ans (1413) et Marie a 9 ans quand ils sont fiancés et emmenés à Angers.

C'est Yolande qui instruit le petit Charles (lecture).

Charles adolescent
Un ado inquiet, le visage ingrat, le nez trop effilé, les jambes trop maigres.
Une vie de drames :
- Son père Charles VI est un peu fou.
- Sa mère ne l'aime pas
- Son oncle Louis d'Orléans, frère du roi Charles VI est assassiné en 1407 par les bourguignons.
Mais il vit à Angers, calmement

La catastrophe à 12 ans
1415, c'est Azincourt
Le dauphin Louis son frère meurt de dysenterie à 18 ans
Le dauphin suivant Jean en avril 1417 meurt à 18 ans d'une fistule à l'oreille.
On parle d'empoisonnement pour les deux jeunes gens.

Dauphin à 14 ans
Charles devient le nouveau Dauphin à l'âge de 14 ans.
Il va donc à la cour qui est à Vincennes auprès de sa mère Isabeau de Bavière.
Mœurs très libres, on dit que le jeune Charles " y exprime ses appétits sexuels " avec Georges de la Trémoille, Pierre de Giac et Louis de Boisredon, des personnages de débauche.

Mai 1418 le Dauphin fuit Paris
La capitale est envahie par les Bourguignons en mai 1418, Charles est à l'Hôtel saint Pol.
Il quitte en robe de chambre paris s'en va au galop a Melun puis Bourges.
Il est aidé par Yolande d'Aragon, la belle mère.
La reine le réclame, Yolande refuse, elle ne veut pas " qu'il trépasse comme ses frères "


Des années de débauche
Pendant 10 ans, c'est une vie de débauche à Bourges, Amboise, Angers… ;
Il apprécie les valets d'écurie, et les flatteurs sont nombreux.
Vie faite d'orgies entre jeunes gens (on lèche la jeune fille nue)
Il vit d'expédients, sans argents, ses gens les écorcheurs pillent les campagnes.
Crimes et cruauté.

La cour du Petit roi de Bourges
1419, en septembre, Charles et ses partisans veut venger la mort de Louis d'Orléans de 1407, et rencontre le duc de Bourgogne, Jean sans Peur qu'il fait assassiner.
Les Bourguignons fâchés s'en vont davantage avec les anglais.
Charles VI renie son fils, marie sa fille Catherine au roi d'Angleterre Henri V de Lancastre.
1420 le traité de Troyes, donne le royaume de France aux Anglais.
Pour Charles VI, qui adopte Henri comme son fils… " le soi-disant Dauphin est crimineux, détruiseur de et ennemy de la chose publique ".
Et il laisse planer le doute de bâtardise.
Charles VI meurt en octobre 1422.
Contesté, Charles VII devient le souverain d'un royaume en proie à la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons, compliquée d'une intervention militaire anglaise victorieuse depuis la bataille d'Azincourt (1415). Chef de fait du parti armagnac, replié au sud de la Loire, le " roi de Bourges ", comme on le surnomme par dérision, voit sa légitimité et sa situation militaire s'arranger nettement grâce à l'intervention de Jeanne d'Arc. Celle-ci participe à la levée du siège d'Orléans et conduit Charles VII à la cérémonie du sacre à Reims.

Le mariage du Dauphin Charles
Après 9 ans de fiançailles, le dauphin épouse Marie d'Anjou.
Le dauphin est svelte, il a le teint mat , les cheveux noirs, un long nez et une bouche sensuelle.

Marie d'Anjou
Elle n'est pas jolie, " un visage à faire peur aux Anglais ", mais elle est riante, sérieuse et elle a le sens de l'humour.

Le mariage se déroule à Tours le 2 juin 1422, Charles a 19 ans et Marie 18.
Il n'est pas encore roi. Charles VI meurt en octobre 1422.
Un enfant va naître à Bourges, le 3 juillet 1423, c'est le futur Louis XI.
Le mois suivant Yolande d'Aragon qui était en Provence revient à Bourges et Angers.

La cour de Bourges, quelle ambiance !
Yolande d'Aragon est horrifiée par la cour de Bourges et par son gendre.
Marie se confie : " J "e suis malheureuse, mon époux est toujours parfaitement aimable avec moi, mais il se contente de me faire des enfants. Des courtisans l'entraînent en des lieux que j'ignore. Souvent il ne rentre pas de la nuit. Quand il réapparaît, je ne le reconnaît pas ".

C'est une vie de débauche, avec des garçons et des filles.
Mais il lit la bible, suit la messe' et fait ses prières.

Yolande met de l'ordre
Yolande décide d'écarter plusieurs des amis de débauche du Dauphin, comme Pierre de Giac.
(Assassin de sa première femme, enceinte, empoisonnée et tirée par un cheval).
Les orgies sont redoutables (les 6 jeunes gens nus qui dansent… devant des hommes et des femmes de la cour du dauphin).
Avec René d'Anjou, Jean Dunois et Pierre de Brézé, Yolande décide d'éliminer de Giac, ce qui fut fait à Dun.

Et voilà Charles d'Anjou, le beau frère
Après quelques nouvelles déconvenues, avec des favoris comme Le Camus, Yolande d'Aragon met son fils cadet Charles d'Anjou dans les mains ou bras du dauphin.
Des parties coquines se déroulent au manoir de Roberdeau qu'un souterrain reliait à Chinon.
Charles d'Anjou plus jeune de 11 ans que le dauphin, devient le favori et pourvoyeur de jeunes filles.

Charles : pseudo roi sans sacre
Le roi Charles VI meurt le 21 octobre 1422.
Charles VI, était appelé " le Bien-Aimé ", " le Fou " ou " le Fol " comme il a été surnommé au XIX? siècle est roi de France de 1380 à 1422. Fils du roi Charles V et de Jeanne de Bourbon, il est le quatrième roi de la branche dite de Valois de la dynastie capétienne
Depuis la mort de Charles VI, le dauphin devenu roi est contesté.
Il ne prend pas beaucoup de décision.

Jeanne d'Arc : le déclic
Elle arrive le 23 février 1429 à Chinon.
C'est Yolande d'Aragon qui a favorisé son déplacement de Domrémy à la cour du roi. Charles VII change : une révélation.
Jeanne délivre Orléans le 8 mai 1429
17 Juillet 1429 : le sacre de Reims.
23 mai 1430 c'est la capture de Compiègne
Jeanne devient encombrante : Charles VII ne fait rien pour la secourir.
8 janvier 1431 c'est le procès puis le bûcher.

Le temps des turpitudes reprend
La Trémoille, depuis le retour de Reims fait le vide autour du roi.
C'est à nouveau le temps des débauches qui dure une dizaine d'années.

Et vint la belle Agnès
Rencontre d'Agnès Sorel à son anniversaire le 19 mars 1443, le roi Charles VII a 40 ans.
Le roi Charles VII rencontre Agnès Sorel en février 1443, elle est dame d'honneur d'Isabelle de Lorraine, épouse de René d'Anjou.
La première rencontre se déroule à Toulouse, c'est là que Charles VII fête ses 40 ans, et dans la ville méridionale, le roi passe l'hiver.
Il vient de terminer une " petite guerre qui l'a fait combattre à Tartas ( ?), près de Bordeaux.

Le coup de foudre
C'est le coup de foudre, le roi devient amoureux fou, l
Elle devient la maitresse officielle, en bonne relation avec la reine Marie d'Anjou.
Intelligente, elle sait parler, elle a de la conversation.
Le roi en quelque sorte se " range ", il file le grand amour, et fait des enfants à la dame de Beauté, 3 (ou4) filles reconnues par le roi.
A cette époque, le roi est mal vêtu, mal accompagné, il avait un petit cheval et la reine éternellement " grosse ", c'était l'expression, restait souvent à Tours ou à Amboise et elle priait.
Dans les années 50 (1950) pour montrer ce qu'était une mauvaise digestion, sur des sirops, on montrait la photo de notre Charles VII qui semblait bien mélancolique et malade !

Réaction du futur pape
Le futur Pape Pie II qui n'aimait pas Charles VII depuis la Pragmatique Sanction de Bourges était pourtant un humaniste et un intellectuel et il écrira : " Une certaine Agnès, dite la Belle Agnès, d'origine noble, vint à la cour du roi parmi la suite de la duchesse Isabelle, épouse du roi René. Après le départ de sa maîtresse, Agnès resta parmi les dames de cour de la reine Marie, en dépit d'un certain renom qu'elle eu de femme légère. Comme elle était d'une beauté extraordinaire, le roi se prit à l'aimer. En peu de temps, il tomba si amoureux fou qu'il ne pouvait plus demeurer même une heure sans elle . Soit à table, soit au Conseil, soit dans sa chambre, il l'admettait toujours à ses côtés ".

Agnès change le roi
Il devient méconnaissable, car, ce personnage taciturne introverti se lâche, on le voit jouer, rire et même danser. Les chroniqueurs n'en reviennent pas.
Et en plus, Agnès Sorel l'aide à prendre certaines décisions, nous le verrons dans la prochaine conférence, sur Agnès Sorel et le pouvoir.
Il sera toujours où presque avec elle à ses côtés. Il ne pouvait plus s'en passer. Elle était partout présente auprès de lui, de nuit comme de jour.

Une vie de bonheur et aussi de travail ?
L'influence réelle d'Agnès Sorel, pas simple, d'autant que la durée de vie " commune " entre Charles VII et Agnès Sorel est assez courte, 5 ans.
Le roi découvre la joie de vivre, le mélancolique se " lâche ", il était souvent renfermé, triste, en mal de vivre, et il va s'ouvrir, devenir un " joyeux luron ". Les chroniqueurs notent qu'aussi bien à Nancy qu'à Châlons, il se met à danser, il participe à des joutes, il s'en va cueillir des fleurs, et certains ajoutent " il pouvait dès lors discuter joyeusement ", ce qui semble être pour ces chroniqueurs à la fois une découverte et un exploit.
Elle illumine la vie de Charles VII. C'est le mot qui convient elle illumine le roi et son entourage.
Une influence psychologique qui est indéniable.
Une influence politique, et les avis divergent.
Pour Minois, elle est " douceur et tendresse ", mais aussi " culture et modestie ".
Oliver de La Marche écrit " elle possède un langage honnête, et bien poli qui était en elle ", elle a une culture qui la met largement au-dessus des " autres filles de la cour et de son âge ".

L'après Agnès
Agnès meurt à Jumièges le 9 février 1450.
Dans les années qui suivent il prend d'autres maîtresses dont Antoinette de Maignelais, 28 ans, sensuelle, experte en caresses…
Cette Antoinette est une cousine d'Agnès Sorel, elle est vicomtesse de la Guerche est une noble française, maîtresse du roi de France Charles VII, puis du duc de Bretagne François II.

Elle aurait aussi mis dans le lit du roi sa sœur Jeanne de Maignelais.
Elle aurait eu 2 enfants avec le roi, mais celui-ci, contrairement aux 3 filles d'Agnès Sorel ne les a pas reconnues.
A partir de 1457 ; la sexualité du roi s'affaiblit, il a 54 ans, et il est malade, il soufre d'un mal à la jambe.

Mort du roi en 1461
Le roi Charles VII meurt le 22 juillet 1461 à Mehun-sur-Yèvre.
Opération d'une dent, mais abcès au cerveau.
Son tombeau est érigé en la basilique Saint-Denis, nécropole des rois de France. Son fils lui succède sous le nom de Louis XI.

 

 

 A SUIVRE : RETOUR EN HAUT DE PAGE